lundi 16 juillet 2007

This is the end beautiful friend

Bonjour, enfin plutôt bonsoir, ici il est 20h57, et donc en France il doit être 02h57 du matin...

Je sais que j'ai un peu délaissé ce blog ces derniers temps, mais que voulez-vous j'avais d'autres chat à fouetter. La fin du semestre s'est bien passée, mais elle a été un peu mouvementée quand même. Après la fin de la grève, les profs nous ont bombardés d'interros et de dossiers à rendre, le tout dans un intervalle d'une quinzaine de jours; si à ça vous ajoutez que c'était en Portugais, vous comprenez pourquoi ça a été mouvementé. En plus, au même moment, pas mal de copains Brésiliens ou étrangers ont fait des despedidas (fêtes de départ), donc il a fallu tenir le rythme!

Une fois tout ça passé, je suis allée à Rio pour le concert Live Earth qui se déroulait sur la plage de Copacabana. C'était donc il y a... 10 jours. La vache le temps passe vite!! Le concert n'était pas terrible-terrible, surtout dû au son qui variait selon qu'on était en face ou de biais par rapport à la scène. J'étais curieuse de voir ce qui se passerait à ce concert, quelle serait la réaction des gens face à cet évènement organisé pour les sensibiliser aux problèmes d'environnement; je ne sais pas trop à quoi je m'attendais à vrai dire. Mais je n'aurais pas dû oublier que ça se passait au Brésil... Finalement les gens s'en foutaient. Ils étaient venus pour voir un show gratuit de plus sur Copacabana, avec quelques célébrités (Macy Gray et Lenny Kravitz, plus pas mal de groupes brésiliens pas mauvais).

Enfin, ça m'a quand même fait super plaisir de retourner une dernière fois à Rio et de voir Maud, car mine de rien je n'y étais pas retournée depuis le réveillon. Dernière bronzette au Posto 9 d'Ipanema, entourée de pseudo-beaux gosses exhibant leurs musculatures et leurs tatouages (pas toujours réussis) et de jolies filles sorties tout droit des pages spécial bikini de Marie-Claire, de vendeurs ambulants de salgados, brochettes de crevettes, de fromage, sandwiches, glaces, rafraîchissements, bières, bijoux, biscuits, et j'en oublie... qui gueulent tous plus fort les uns que les autres (chacun son plan marketing n'est-ce pas), de loueurs de chaises de plage et de parasols, de joueurs de beach-volley... et aussi de gens normaux, pas très beaux et pas bodybuildés, essayant tout de même de se fondre dans le paysage... (un peu moi en somme) Ipanema est vraiment spéciale, encore plus au Posto 9, mais c'est super marrant d'y aller une fois de temps en temps, de se poser et d'observer autour de soi! En plus, pas de soucis de passer pour un voyeur: tout le monde fait pareil.

Mardi dernier, retour à Sao Paulo; rien de spécial à dire sur cette semaine, si ce n'est qu'elle est passée beaucoup trop vite!

Et puis voilà, demain on part à Buenos Aires Romain et moi. On revient samedi matin, le temps de mettre la dernière touche à nos valises et de changer de sac à dos, et on repart au Nord cette fois, à Manaus, en Amazonie. Trois petites semaines de vadrouille tout là-bas, histoire pour moi de profiter à fond du pays avant de rentrer en France, où je ne verrai plus de palmiers ni d'aloés tous les jours, ni autant de personnes métissées, jaunes, noirs, blancs, café-au-lait, une sorte d'arc-en-ciel quoi. Dommage qu'il n'y ai pas de trésor au pied.

J'ai quelques petits moments de mélancolie depuis quelques semaines, on pourrait appeler ça de la nostalgie en avance. Je sens que je me suis finalement habituée à certaines choses, que des lieux, des odeurs, des saveurs, et surtout des gens vont me manquer. Sans vraiment m'en être rendu compte, j'ai fini par prendre mes marques dans cette ville, même si je suis heureuse de retrouver des villes à taille plus humaine en France...

Mais, heureusement, pour que je ne me languisse pas trop dans cette nostalgie anticipée, il y a régulièrement un type pour me siffler dans la rue ou un automobiliste pour me gratifier d'un coup de klaxon. Merci à eux de faire en sorte que je n'aie pas trop la saudade du Brésil!

Je ne sais pas si j'aurai beaucoup de temps à consacrer à ce blog avant mon retour; j'essayerai d'y mettre quelques photos et commentaires, mais je ne promets rien!

A bientôt autour d'un bon plateau de fromage et d'une bouteille de vin!! Je vous raconterai nos aventures palpitantes, trépidantes, époustoubouriffantes!!! (s'il y en a) Até mais gente!

Posté par naphtalene à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur This is the end beautiful friend

Nouveau commentaire